Les études ont démontré que le fait que vous vous sentiez mieux ne signifie pas que tous vos organismes soient retournés à la normale. L’un des problèmes majeurs avec les prises en charge des commotions cérébrales est que les personnes se présentent au service d’urgence suivant une blessure et se font dire simplement “d’y aller doucement” durant un certain temps, sans donner des conseils supplémentaires, explications ou options de suivi.

Les études ont démontré que même après que quelqu’un est exempt de symptôme ils ont tout de même un déficit dans leurs niveaux d’énergie dans le cerveau, leur temps de réaction, leurs fonctions cognitives, leur évaluation neuropsychologique et leurs capacités physiques. Cela indique que même si vous vous sentez mieux, votre cerveau pourrait ne pas avoir complètement récupéré. Cela vous place à risque extrême de souffrir d’une sérieuse blessure cervicale advenant le cas où vous subiriez une autre commotion cérébrale durant cette période. Un exemple tragique récent de cela est le cas d’une joueuse de rugby âgé de 17 ans à Ottawa qui est décédée après avoir été plaquée dans une partie de rugby. Elle a été frappée une semaine avant la partie et se plaignait de symptômes ressemblant à ceux associés à une commotion cérébrale, toutefois, au moment du plaquage fatal, elle sentait qu’elle était prête à jouer.

Se sentir mieux n’égale pas ÊTRE mieux!

Malheureusement, il n’y a pas de radiographie du cerveau, d’IRM ou de rayons X qui peuvent détecter une commotion cérébrale seule et vous dire si vous avez complètement récupéré. C’est là que l’importance de l’évaluation de base entre réellement en jeu. Une évaluation de base est une série de tests qui mesure divers domaines des fonctions d’une personne (mémoire, concentration, vitesse de réponse visuelle, temps de réaction, équilibre, etc.) AVANT de commencer leur saison, lorsqu’ils sont en bonne santé et qu’ils performent à leur meilleur. Une fois que nous avons établi leurs fonctions cérébrales dans un état de bonne santé, nous pouvons utiliser cette information comme comparaison si jamais ils deviennent blessés. Ce genre d’évaluation a été utilisée dans des programmes de sports professionnels pendant des années, mais nous croyons que les athlètes de tous âges (8 ans et plus) devraient avoir accès à ce genre d’évaluation puisque la majorité des commotions cérébrales se produisent dans l’enfance!

Une évaluation de base complète est la chose la plus importante que vous ferez chaque année pour protéger votre cerveau. Sans connaître votre état de santé initial, il est impossible de garantir que vous avez complètement récupéré. Inscrivez-vous à une évaluation de base avec une clinique CCMI dans votre région aujourd’hui… parce qu’après que vous êtes blessé, il est trop tard. (Cliquez ici pour trouver une clinique)

**Veuillez noter: les évaluations de base appropriées impliquent plus qu’une simple évaluation neurocognitive en ligne ou informatisée! Ces évaluations ont été démontrées comme étant peu fiables comme seule et unique mesure d’évaluation des fonctions cérébrales dans de nombreuses études. Par ailleurs, ces évaluations ne mesurent pas un certain nombre de régions du cerveau qui sont fréquemment affectés suivant une blessure par commotion cérébrale. Des organisations sportives majeures utilisent des évaluations en ligne tout comme Complete Concussion Management™, toutefois, nous, tout comme les organisations de sports professionnels, utilisons aussi une grande variété de procédures d’évaluation pour recueillir le portrait le plus complet des habiletés d’un athlète avant et après une blessure. Soyez méfiant face aux cliniques qui font de la publicité concernant des services de prise en charge de commotions cérébrales qui dépendent lourdement des évaluations par ordinateur puisque celles-ci seules ne vous fourniront pas une évaluation de base précise.

This post is also available in Anglais